Mont-Jòia ‎– Cançons Dei Festas Provençalas

Pochette avant Pochette intérieure 1 Pochette intérieure 2 Pochette intérieure 3 Pochette intérieure 4 Pochette arrière Face A Face B
<
>
Pochette intérieure 1

Année : 1978
Label : Le Chant du Monde
Référence : LDX 74668
Format : LP

Tracklist
Face 1 :
Tura Lura Lura
Pastres Rintratz Vòstrei Tropeus
Paure Satan Er Dei Tripetas
Lei Bofets
Face 2 :
Targe De Ceta
Targa Dau Martegue
Seguida De Matelòtas
La Finforleta E Rigaudon De Fòs
Escotish De Jòrdi E Francesca E Erba De Sant-Jan
Mazurca De Sant-Andiòu

Musiciens :
– Jan-Maria Carloti : chant, guitare sarazine, quanun, guitare, psaltérion
– Patrici Conte : chant, galoubets, tambourin à cordes, timbale provençale et tambourin, grelots
– Choà Dupont : chant, violons, rebec, psaltérion à archet, mandoline
– Danieu Vissière : chant, prise de son, mixage

Le deuxième Mont-Jòia chez le Chant du Monde. Toujours en belle édition à triple volets, et musique à l’avenant.

Extrait :

7 thoughts on “Mont-Jòia ‎– Cançons Dei Festas Provençalas

  1. Bonsoir

    Est-il imaginable d’avoir une copie numérisée de ce disque que je cherche depuis bien longtemps… (souvenir, souvenirs) !
    Merci
    Gubberny

    • Malheureusement, je n’ai pas de quoi faire ça sous la main.
      Mais d’autres ici pourraient sans doute le faire : il ne leur reste qu’à prendre le temps.

  2. Bonjour,
    Cet album a été réédité en CD (!!!) avec livret complet dans les années 2066/2008 … Il est devenu difficilement trouvable sauf à contacter maintenant Jean Marie Carlotti (de Mont Joia) à ce sujet …
    Contact :
    ( jm-c@wanadoo.fr )

    Bonne chance !

  3. Bonjour, ce site est vraiment pratique car il est difficile de trouver les noms des groupes folk en partant de rien! Alors merci!
    Je cherche sans succès les paroles de « La Finforleta E Rigaudon De Fòs ». Est-ce que quelqu’un aurait une référence me permettant de les lire? Existe-t-il un site internet avec ces paroles? Ou même un site regroupant d’autres paroles de Mont Joia?

    Merci , en espérant une réponse.

    • Merci de votre commentaire !

      Vous pouvez faire défiler les photos de l’album, vous verrez alors les paroles de chaque chanson. Pour mieux les lire, faites clic-droit sur la photo, puis ouvrir l’image dans un nouvel onglet : il vous sera alors possible de faire un zoom sur le texte, avec une traduction en français à côté. La même chose est possible pour les autres albums de Mont Joia sur ce site.

  4. Oh génial! je n’avais pas vu! Merci beaucoup!
    Est-ce que votre site ne se concentre que sur le folk des années 70? Ou est-ce que le folk est trop peu vivant aujourd’hui pour le répertorier …ou-a-t-il trop changé? Je crois connaître quelques groupes plus actuels de musique ancienne mais ils restent relativement anonymes et on ne les croise que dans les fêtes médiévales… Il reste quand même un public jeune pour cette musique après tout! J’ai 20 ans , mes amis viennent de toutes les régions et 80% d’entre eux écoutent de la musique traditionnelle ( beaucoup médiévale) et donc surtout de la musique enregistrée dans les années 70! (Mais ce sont mes amis, nous avons les même goûts, ce pourcentage n’est pas très représentatif!)
    En attendant un folk revival du XXIème siècle, je vais pouvoir chanter avec mes amis grâce à votre site! Et ça, c’est déjà super!
    Alors merci et bonne soirée!
    🙂

    • De rien !

      Si on se concentre sur le folk des années 70, c’est je pense pour deux raisons qui s’imbriquent : d’une part, on chine principalement ces disques dans les vide-greniers, ce qui nous ouvre la porte sur les années 50 à aujourd’hui (grosso modo), avec un pic dans les années 70 et 80 ; d’autre part, il y a eu un grand renouveau du folk français dans ces années là, avec des têtes d’affiche comme Malicorne, Alan Stivell, Tri Yann et j’en passe, qui ont certainement facilité la propagation de ce type de musique. Avec ces biais là, on se retrouve avec notre petite base de données centrée sur les années 70 et 80.

      Dans l’idéal, on aimerait être encore plus large que ces années là (en tout cas, moi oui), mais c’est dur de rester informé de tout ce qui se passe actuellement. Il y a tellement de choses intéressantes qui sortent tous les jours (et dans plein de genres en plus !), c’est dur de tout suivre ! On se ferme forcément des portes, même en ayant les oreilles grand ouvertes. Je pense aussi que, comparativement au folk anglais et américain (dont les scènes sont bien établies, avec un public plus large) le folk français actuel manque de visibilité. Dying For Bad Music (le label, le blog, et les achats du gérant sur bandcamp) est par exemple mon principal canal pour découvrir la scène folk US et UK que j’apprécie (dernièrement, j’ai découvert les artistes Joseph Allred, Toby Hay, Scott William Urquhart, …). A force, j’ai réussi à me construire un petit réseau de labels et artistes à suivre pour optimiser les bonnes découvertes dans le genre. Pour l’instant, je ne suis pas encore tombé sur des passeurs comme ça, qui rabattent les meilleures sorties, pour le folk français actuel, et c’est bien dommage. En tout cas, si tu as des coups de cœur actuels à partager, n’hésite pas : on est preneur !

      Néanmoins, ici on est tous amateurs du collectif La Novia, basé au Puy en Velay (en faisant une recherche sur notre site, tu trouveras deux références : un album de Toad et un autre de France ; il faudrait que je rajoute celui de Jericho sorti l’an dernier). C’est plus à tendance minimaliste et bruitiste, mais leur relecture du folk traditionnel est vraiment très intéressante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *